Le budget 2018 : une pièce à double face !

Le budget 2018 : une pièce à double face !

Le budget municipal adoptée par la majorité pour l’année 2018 a vu ses recettes de fonctionnement repartir à la hausse. En effet la croissance démographique de la Ville génère de nouveaux contributeurs fiscaux et à l’inverse des années précédentes, l’augmentation significative de cette ressource, ne sera pas contrebalancée par la baisse des dotations de l’Etat. Cette augmentation des recettes permet ainsi à la Ville de pouvoir aussi augmenter les dépenses de fonctionnement, qui lors des budgets précédents évoluaient à la baisse pour une grande partie d’entre elles. Pour autant, la Ville de Bayonne n’a pas été autorisée cette année à déterminer librement le montant de ses dépenses de fonctionnement. La loi de finances votée par les parlementaires, a eu  pour effet d’encadrer les budgets des principales collectivités comme celle de Bayonne, et de les priver de la possibilité de définir par elles-mêmes leurs propres équilibres financiers. Les dépenses de fonctionnement ne pouvaient  pas augmenter de plus de 1,2%.

Cette moindre croissance des dépenses, comparée à celles des recettes a eu  pour effet mécanique de permettre au budget de fonctionnement de dégager une marge de manœuvre nouvelle en matière d’auto financement, pour faire face au budget d’investissement. Il faut croire que cela a donné des ailes à la majorité municipale qui a inscrit 30 M€ de dépenses d’équipement pour l’année 2018 ! (20 M€ en 2017, 17 M€ en 2016, 15 M€ en 2015). Cela pourrait ressembler à une bonne nouvelle pour les bayonnais-e-s, si dans le même temps le recours à l’emprunt inscrit au budget, n’atteignait pas aussi un niveau jusqu’ici inégalé. Soit 18 M€ à comparer aux montants budgétés en 2017 (10 M€), en 2016 (7,5 M€) et en 2015 (4,5 M€).

La fin ce mandat verra donc les projets d’investissement se développer, mais dans le même temps l’augmentation significative de la dette amputera de fait la capacité à faire de la Ville au cours des années qui suivront.