Le budget général de fonctionnement en 2019

Le budget général de fonctionnement en 2019

Ce budget s’inscrit dans un contexte où les recettes de fonctionnement continuent d’être tirées vers le haut, par la croissance démographique de la Ville. Les ressources fiscales augmentent sans avoir besoin de jouer sur les taux d’impôts, par la seule croissance du nombre de contributeurs et la réévaluation des bases fiscales fixées par la loi de finances.

Les dépenses de fonctionnement doivent  quant à elles tenir compte d’autres paramètres. Pendant plusieurs années, toutes les collectivités locales  ont été amenées à les contenir, voire les réduire, pour tenir compte de la baisse des dotations d’Etat sous les mandats Hollande et Sarkozy. Aujourd’hui, et depuis 2 ans sous le mandat Macron,  leur évolution reste encadrée par l’Etat. La méthode diffère mais le résultat est similaire. Les collectivités concernées par ce dispositif d’encadrement  voient  leurs  dépenses de fonctionnement s’installer durablement  dans une phase de stagnation ou de faible augmentation. Y compris pour celles  qui comme Bayonne connaissent une croissance démographique importante.

Ce qui dans la durée génère une diminution par habitant,  du niveau de  service public communal assuré par  la
collectivité  (agents des écoles, sécurité publique, subventions aux associations…). Cette situation interroge aussi de fait la politique à suivre en matière d’urbanisme et de logement.